Japon # 1 : voyage et arrivée à Tokyo

30 août 2012

Voilà, nous entamons notre voyage au Japon!

Après les "bon voyage, profitez-en bien, faites attention à vous, donnez-nous des nouvelles, à dans un mois" et quelques larmes d'émotions, nous passons toutes les barrières de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, et montons dans notre premier avion, direction Moscou. 

4 heures de vol. Ça va. Ce n'est pas encore trop. 

Nous sommes surexcités, comme de vrais mômes qui découvrent un jouet à Noël !

On décolle, Léonore déteste toujours autant ça et détruit littéralement la main de Guillaume lorsque les moteurs de l'avion s'emballent... !!!

Et puis d'un coup, ça y est, nous sommes dans les airs ; on sort l'appareil et on fait nos premières photos, les premières d'une loooongue série, les premières de notre voyage !












Et puis comme nous n'avons pas vraiment dormi la nuit dernière - rapport à l'excitation ambiante qui nous envahissait - nous commençons un peu à piquer du nez, et à nous relaxer...

 



4 heures plus tard, donc, nous arrivons à l'aéroport de Moscou, où nous restons en escale pour 5 longues heures. 
Alors on s'occupe comme on peut : on va au duty free acheter des cochonneries, on enchaîne les allers-retours aux toilettes, on découvre que le wifi est gratuit à l'aéroport, à la suite de quoi on sort l'ordinateur pour s'occuper une heure de plus, on discute, on regarde les avions de l'autre côté de la vitre, ceux qui attendent leurs passagers, celui qui nous attend, et on se demande vraiment comment ces gros machins peuvent voler, alors on change de sujet (haem), et finalement, les 5 heures passent et nous ré-embarquons dans un nouvel avion, celui qui nous portera jusque notre destination finale : Tokyo.






12h de vol.
Cette fois ça nous paraît vraiment beaucoup, surtout après cette première longue partie de voyage. Dans nos têtes et dans nos corps, c'est le beau milieu de l'après-midi, nous ne sommes donc pas vraiment fatigués, et en tous cas, nous n'avons pas sommeil ; mais il va absolument falloir que l'on dorme dans l'avion, puisqu'au Japon, à cette heure-ci, c'est la nuit, et que quand nous arriverons là-bas, il fera jour et il nous faudra enchaîner avec une journée de tourisme !
Pour la petite anecdote, Léonore, désemparée devant la facilité déconcertante des 9/10ème des passagers à s'endormir en claquant des doigts, a décidé de prendre le somnifère que lui a donné son père avant le départ... Clairement, ce fut efficace ! Elle ne se souvient toujours plus de son arrivée à Tokyo !!!
Attention donc aux images qui vont suivre, sachez que Léonore ne se souvient pas les avoir prises et qu'elle était encore alors franchement dans les vapes ! ;)
Heureusement, Guillaume était là pour l'aider à manger et à marcher pour remplir les drôles de questionnaires qui nous attendaient à la douane de l'aéroport...



Bha oui, des fois qu'on se trimballe avec une épée dans nos sacs à dos, c'est vrai que c'est discret et pratique, les épées !!!


Et puis cette fois, nous rentrons dans le vif du sujet : nous sommes arrivés à Tokyo ! Incroyable !
Pour réaliser que nous sommes à l'autre bout du monde, nous nous efforçons de visualiser une mappemonde sur laquelle il y aurait deux points rouges, l'un en France, l'autre au Japon ! 
Et du coup, c'est encore plus incroyable... 
Premières expériences communicatives pour Guillaume, première montée dans le métro Tokyoïte, premiers regards tout partout autour de nous, premiers contacts avec les plans de métros...
* Léonore - qui ne sait dire que bonjour, bonne nuit, au revoir, merci, miel et neige - réalise qu'elle ne doit pas perdre Guillaume une seule seconde des yeux, et que pour sûr, elle ne reviendra jamais toute seule avec une copine!
* Guillaume lui, réalise que c'est vraiment le moment de mettre à profit tout ce qu'il a appris pendant 2 ans, et que s'il ne sait rien, cette fois ça va se voir forcément :p









ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.