Japon # 8 : le centre de Tokyo (Palais impérial, Marunouchi...)

12 septembre 2012




Aujourd'hui, promenons-nous dans le centre de cette immense métropole qu'est Tokyo !
C'est dans un premier temps les jardins du Palais Impérial qui ont retenu notre attention, et qui nous ont occupé une bonne partie de la matinée !
En plein centre de la capitale, le palais et ses jardins, entourés de larges douves, constituent la destination la plus proche pour échapper au "chaos urbain" de Ginza.
C'est là que le shogun* Tokugawa bâtit en 1590 le premier château de la ville ; et sur ses vestiges, l'empereur lui, fit construire son palais. 
Reconstruit après les bombardements de la seconde guerre mondiale, le palais occupe la partie ouest des jardins impériaux, cette partie étant interdite au public, sauf à deux occasions : le jour anniversaire de l'empereur (le 23 décembre), et le Nouvel An. 
Le reste des jardins, lui, est ouvert toute l'année, et nous en avons bien profité !!!

* Qu'est-ce qu'un shogun, en deux mots ?
Les shogun étaient d'abord des généraux militaires, qui ont fini par tenir les rênes du pouvoir de 1192 à la restauration Meiji de 1868. Toutefois, ils ont laissé l'empereur garder sa place, car il était de descendance divine ; néanmoins, il n'avait alors quasiment plus aucun pouvoir.

Il faisait ce jour-là une chaleur relativement indescriptible, d'où nos têtes quelque peu rougeottes ; nous vous demandons la plus grande indulgence !

Encore une fois ici, et peut-être bien plus que jamais depuis notre arrivée au Japon, nous sommes frappés par cette coexistence entre tradition et modernité. 
C'est même sans doute la première fois que nous sommes à ce point abasourdis par cette particularité propre à Tokyo : nous sommes dans les jardins du palais impérial - symbole puissant de traditionalisme et de regard tourné vers l'histoire du pays - et où que nous tournions la tête, où que nos yeux se posent, nous pouvons voir et admirer en même temps, en un seul regard, les buildings alentours et les petits pavillons de thé qui habitent les jardins... Stupéfiant !

Bonne balade dans les jardins du Palais Impérial, sous la chaleur accablante du soleil nippon !





Essai de panorama ! Le rendu est tout petit, mais fidèle à ce que nous avions sous le bout du nez...


L'un des nombreux pavillons de thé fleurissant dans les jardins du Palais









Et puis, après cette chaude mais belle promenade, nous continuons notre visite du centre de Tokyo en errant quelques temps de l'autre côté des douves, dans le quartier d'affaires de Marunouchi, fréquenté quasiment exclusivement par les salarymen, c'est à dire les hommes d'affaires (les costards cravates en d'autres termes) !
C'est incroyable de passer de l'une à l'autre de ces promenades en une fraction de seconde, de se retrouver projeter au milieu de ces buildings alors que nous étions cinq minutes auparavant entrain de nous prélasser devant les fontaines d'un vieux jardin... 
C'est une sorte de "Retour vers le futur" que nous vivons là, c'est fou, c'est Tokyo, c'est le Japon quoi!



Pause repas : nous avons acheté un bento*, que nous prenons le temps de déguster, assis sur un banc, au beau milieu de ce Manhattan japonais. Huuuuum, délicieux. *Un bento est une sorte de coffret repas, qui se vend tout préparé partout au Japon, bien que la tradition familiale japonaise veut que ce soit la mère ou l'épouse qui le prépare le matin, pour être englouti le midi même...

Et puis après tout ça, nous traversons le centre de la capitale à pieds pendant de looongues minutes, pour rejoindre un autre jardin, le Hama-Rikyu-Teien.
Nous avons eu beaucoup de mal à nous y rendre, les explications des guides étant plus que très sommaires, et les noms de rues à Tokyo n'étant subitement pas apparus pendant la nuit...

Ce jardin est appelé le "jardin impérial de la plage" en raison de sa proximité avec le fleuve Sumida, qui coule au sein de la capitale. 
Autrefois, il était exclusivement réservé aux shoguns, mais aujourd'hui, le commun des mortels - à savoir nous - peut se promener dans ce merveilleux parc d'un raffinement plus que séduisant (l'un des plus beaux de Tokyo paraît-il).
Et au bout du jardin, nous avons emprunté le bateau-mouche tokyoïte qui nous a fait visité la ville sous un autre angle de vue - sur la Sumida-gawa - et qui nous a ramené jusqu'à Asakusa, notre quartier résidentiel ! 
Un taxi / transport en commun plus qu'agréable en cette chaude et fatigante journée !









Les bonnes têtes de vainqueurs après de longues heures de marche et de visite sous 40 degrés et 300% d'humidité :)
Inépuisables les deux aventuriers ! :)

Depuis le bateau, sur la Sumida-gawa...

Règles de bonne conduite à tenir dans le bateau : on ne fait pas profiter ses voisins de sa musique, on ne danse pas, on ne fume pas, on ne hurle et ne frappe pas sur les autres, on ne détruit pas les chaises, on ne pique pas les affaires des dames, on ne leur met pas la main aux fesses et on ne regarde pas dans leur décolleté ! Non mais ! Les dessins parlent d'eux-mêmes ! :) Ils sont fous ces japonais !

La "flamme d'or" de l'architecte français Philippe Starck... Oui oui, on sait, cette étrange structure ressemble davantage à une crotte dorée qu'à une flamme mais que voulez-vous, les japonais en sont friands : il y a toujours des dizaines et des dizaines de japonais arrêtés devant à la prendre en photos, voire (et là c'est pire) à SE prendre en photos devant, aussi curieux que cela puisse paraître. Cette architecture a été achevée en 1989, et même si pour beaucoup certains, elle paraît un peu laide, son but premier est en fait d'attirer l'attention (BINGO!). Pour ceux qui recherchent ce fameux contraste moderne/traditionnel, en voici un bel exemple! Ce bâtiment a abrité "l'Asahi Super Dry Beer Hall", une sorte de musée de bière de la célèbre brasserie Asahi. D'ailleurs, lorsqu'on regarde bien, nous sommes sensés reconnaître une chope de bière dans le bâtiment de gauche... Ils sont fous, on vous l'avait dit ! :)

Bonne fin de journée et à très bientôt pour un périple unique, une excursion hors du commun, qui restera dans nos mémoires pour longtemps : l'ascension du Mont Fuji !

♥ ♥ ♥

ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.