Sept petits bonheurs par semaine... #2

28 janvier 2014





[...]
Parce que les jours passent souvent bien trop vite,
et que nous ne prenons pas forcément le temps de regarder, d'admirer, d'observer, 
de s'émerveiller de ce qui nous entoure,
de rire et de sourire de trois fois rien...

Parce que parfois tout est sombre et noir autour de nous,
et parce que ces jours là, nous préférerions nous asseoir par terre,
 et attendre inertes que le temps passe...

Parce que dans la vie c'est tellement plus facile quelquefois,
de colorer le ciel en noir plutôt qu'en rose à paillettes...
Parce que c'est terriblement plus simple de se plaindre de ce qui ne va pas,
que de se réjouir d'une petite chose toute bête...

Parce qu'autour de nous, il arrive que les gens qu'on aime soient malheureux, 
et parce qu'on préférerait les voir bondir de joie...

Parce que chercher le bonheur autour de nous,
ça peut devenir tout un art,
et parce que le trouver dans un sourire d'enfant, 
dans un reflet de vitrine,
dans un rayon de soleil,
dans un éclat de rire,
dans une larme d'émotion,
c'est toute une pérégrination...
(Et parce qu'ici, on pérégrine!)

Parce que le bonheur, ça se cultive et s'entretient,
comme une belle fleur que l'on ne voudrait jamais voir faner...

Parce que "tout ça",
j'ai décidé d'arroser mes journées d'un peu d'une eau magique,
d'une eau parfumée à la félicité.

J'ai décidé de me forcer,
à faire pousser la petite fleur du bonheur,
en observant chaque jour ce que beaucoup ne prennent pas même le temps d'imaginer.

J'ai décidé de noter chaque jour, dans mon "petit carnet des bonheurs",
ces toutes petites choses qu'on ne remarque souvent même pas,
mais qui nous font constater, quand on prend le temps de s'y arrêter,
que la vie est belle et toute pleine d'arcs-en ciel...


Dimanche : chanter le Messie de Haendel dans son intégralité (trois heures de musique quand même...) devant une église remplie à craquer et merveilleusement enthousiaste, ma maman soliste devant moi - à portée de regard - mon papa choriste derrière moi - à portée d'oreille - et ma copine Tatoune à côté de moi - à portée de sourires...
 





Lundi : dîner dans une crêperie super branchée avec mon amoureux et mon père, et sympathiser avec le serveur brésilien! Avant de fermer les yeux, recevoir un beau texto, l'un de ceux qui nous font nous endormir le baume et l'espoir au cœur, et le sourire béat aux lèvres...
 

Mardi : recevoir de belles photos du concert de dimanche, les regarder en souriant et se rappeler les beaux moments musicaux...
Mercredi : en partant en cours de bon matin par la ligne de métro aérienne, au lieu de regarder moi-même la mystérieuse Tour Eiffel comme à mon habitude, j'ai préféré observer en souriant les visages frais, reposés, admiratifs et rêveurs des gens qui partageaient la même rame que la mienne. Ils se sont tous tournés ensemble du même côté lorsque l'on passait devant la grande dame parisienne... une vraie chorégraphie! Mille regards et mille sentiments se lisaient sur ces visages tous différents...
Jeudi : à une heure du matin, guidées par les indications délirantes de Guillaume, jouer au Twister debout sur le lit grâce aux ronds colorés de la housse de couette!!! "Pied droit sur rose, main gauche sur bleu"...



Vendredi : passer la journée avec l'une de mes meilleures amies d'enfance, que je ne vois qu'une ou deux fois par an! Découvrir un super resto marocain, manger un délicieux tajine, se raconter nos vies, se bidonner, écluser tous les magasins de lingerie de nos environs et se quitter souriantes et heureuses!





Samedi : participer à un anniversaire surprise avec les voisins et amis chéris de la campagne! Se cacher dans une buanderie, crier "suuuuuurpriiiiiiiise", beaucoup trop manger, beaucoup trop boire et beaucoup trop rire!



Et vous?
Quels sont vos petits bonheurs hebdomadaires?

Bonne semaine à tous et à très vite!
Mouf mouf
(ça veut dire bisous-câlin-ronron en langage moi)


ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.