Sept petits bonheurs par semaine... #7

18 août 2014






[...]
Parce que les jours passent souvent bien trop vite,
et que nous ne prenons pas forcément le temps de regarder, d'admirer, d'observer, 
de s'émerveiller de ce qui nous entoure,
de rire et de sourire de trois fois rien...

Parce que parfois tout est sombre et noir autour de nous,
et parce que ces jours là, nous préférerions nous asseoir par terre,
 et attendre inertes que le temps passe...

Parce que dans la vie c'est tellement plus facile quelquefois,
de colorer le ciel en noir plutôt qu'en rose à paillettes...
Parce que c'est terriblement plus simple de se plaindre de ce qui ne va pas,
que de se réjouir d'une petite chose toute bête...

Parce qu'autour de nous, il arrive que les gens qu'on aime soient malheureux, 
et parce qu'on préférerait les voir bondir de joie...

Parce que chercher le bonheur autour de nous,
ça peut devenir tout un art,
et parce que le trouver dans un sourire d'enfant, 
dans un reflet de vitrine,
dans un rayon de soleil,
dans un éclat de rire,
dans une larme d'émotion,
c'est toute une pérégrination...
(Et parce qu'ici, on pérégrine!)

Parce que le bonheur, ça se cultive et s'entretient,
comme une belle fleur que l'on ne voudrait jamais voir faner...

Parce que "tout ça",
j'ai décidé d'arroser mes journées d'un peu d'une eau magique,
d'une eau parfumée à la félicité.

J'ai décidé de me forcer,
à faire pousser la petite fleur du bonheur,
en observant chaque jour ce que beaucoup ne prennent pas même le temps d'imaginer.

J'ai décidé de noter chaque jour, dans mon "petit carnet des bonheurs",
ces toutes petites choses qu'on ne remarque souvent même pas,
mais qui nous font constater, quand on prend le temps de s'y arrêter,
que la vie est belle et toute pleine d'arcs-en ciel...






Lundi

Profiter de moments calmes et tranquilles pour encore et toujours rêver de mon futur voyage en Norvège...
G. m'a prévenue : je n'aurai carte blanche que le dimanche, à Oslo. 
Le reste du voyage se fera apparemment ailleurs dans le pays, et tout est déjà préparé, je n'ai plus qu'à le suivre les yeux fermés...

Sources : Pinterest




Mardi

En balade parisienne avec ma copine Florence,
passer devant notre "boutique préférée du monde entier" à toutes les deux, Oysho
(si si, c'est comme ça qu'on l'appelle nous),
se sentir évidemment absolument obligées de rentrer à l'intérieur , comme poussées par le vice...
Et là...
Exploser de rire et mourir de "mignonerie" devant la bouille ébahie et subjuguée de mon amie.
 Elle est tombée sur la panoplie parfaite : pull et chaussettes panda,
son animal préféré du monde entier (oui encore)...
Je vous l'donne en mille : elle a tout acheté la fripouille !





Mercredi

Passer l'après-midi dans la belle église de la Trinité à Paris, 
entourée de mes acolytes chanteurs, pour une première lecture avec orgue 
de l'oeuvre que nous chanterons en concert tous les quatre à l'automne prochain...





Jeudi

Après un dîner et un début de soirée dans ma (très) belle famille, décider sur un coup de tête, avec l'amoureux, d'aller au cinéma à 22h, malgré la montagne de choses qu'il me restait alors à faire pour mon départ, le lendemain...

"Mais j'ai pas étendu ma machine!!!"
"Bah c'est pas grave tu le feras cette nuit..."
"Mais j'ai même pas commencé ma valise!!!
"Bah c'est pas grave tu le feras cette nuit..."
"Mais j'ai pas écrit ma lettre de procuration!!!"
"Bah c'est pas grave tu le feras cette nuit..."
Mais quand est-ce que je vais dormir???"
"Bah... cette nuit!!!"





Vendredi

Deux petits bonheurs pour le prix d'un, en ce doux vendredi aoûtien...

- En attendant l'heure de mon départ en vacances,
se vautrer ♥ tous les deux ♥ dans le canapé avec un copieux petit déjeuner,
regarder les belles images d'un reportage sur le Mont Blanc dans le petit écran,
s'abandonner à l'atmosphère brumeuse du matin, et aux douces caresses de mon amoureux sur ma joue...

- Le soir, à Nîmes, retrouver mes deux petits cousins adorés,
et s'adonner à notre activité familiale préférée :
 les selfies !!!





Samedi

Rire aux éclats dans la voiture en apercevant dans le rétroviseur Mamie, 91 ans, entrain de chantonner, guillerette et souriante :
" Le ciel est bleu, tout est joyeux,
c'est le printemps c'est la fête,
si tu le veux, partons tous deux,
je sais une guinguette,
viens au bal de l'amour, profitons des beaux jours,
les beaux jours ici-bas s'en vont sans retour".

Suivie directement après de la récitation parfaite des identités remarquables,
ce qui n'a eu d'autre effet que de me laisser sans voix!

Une heure après enfin, toujours dans les bouchons, nouvelle réminiscence :
"Buvons un coup, buvons en deux, à la santé des amoureux,
à la santé du roi de France,
et merde pour la reine d'Angleterre, qui nous a déclaré la guerre"




Dimanche

Profiter d'une agréable balade pyrénéenne, et lâcher prise...
Mais si tu sais, ce moment où le vent dans les cheveux,
bercée par le ronron lancinant du moteur de la voiture,
fredonnant une belle mélodie,
le regard perdu dans les montagnes alentours,
tu ne te souviens plus ni de ce que tu faisais hier, ni ce que tu feras demain,
et tu oublies "tout le reste"...




Et vous?

C'était quoi vos petits bonheurs cette semaine?





ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.