Sept petits bonheurs ★4

9 février 2015



Coucher de soleil sur une route seine et marnaise - Photo prise samedi 7 février


Parce que les jours passent souvent bien trop vite,
et que nous ne prenons pas forcément le temps de regarder, d'admirer, d'observer, 
de s'émerveiller de ce qui nous entoure,
de rire et de sourire de trois fois rien...

Parce que parfois tout est sombre et noir autour de nous,
et parce que ces jours là, nous préférerions nous asseoir par terre,
 et attendre inertes que le temps passe...

Parce que dans la vie c'est tellement plus facile quelquefois,
de colorer le ciel en noir plutôt qu'en rose à paillettes...
Parce que c'est terriblement plus simple de se plaindre de ce qui ne va pas,
que de se réjouir d'une petite chose toute bête...

Parce qu'autour de nous, il arrive que les gens qu'on aime soient malheureux, 
et parce qu'on préférerait les voir bondir de joie...

Parce que chercher le bonheur autour de nous,
ça peut devenir tout un art,
et parce que le trouver dans un sourire d'enfant, 
dans un reflet de vitrine,
dans un rayon de soleil,
dans un éclat de rire,
dans une larme d'émotion,
c'est toute une pérégrination...
(Et parce qu'ici, on pérégrine!)

Parce que le bonheur, ça se cultive et s'entretient,
comme une belle fleur que l'on ne voudrait jamais voir faner...

Parce que "tout ça",
j'ai décidé d'arroser mes journées d'un peu d'une eau magique,
d'une eau parfumée à la félicité.

J'ai décidé de me forcer,
à faire pousser la petite fleur du bonheur,
en observant chaque jour ce que beaucoup ne prennent pas même le temps d'imaginer.

J'ai décidé de noter chaque jour, dans mon "petit carnet des bonheurs",
ces toutes petites choses qu'on ne remarque souvent même pas,
mais qui nous font constater, quand on prend le temps de s'y arrêter,
que la vie est belle et toute pleine d'arcs-en ciel...

***


Lundi
Prendre le temps de rentrer en bus du conservatoire.
Regarder Paris.
Me perdre dans mes pensées.
Voyager.





Mardi
L'étreinte et les mots sincères et réconfortants d'un ami cher...


Mercredi
Sortir dans le froid revigorant de l'hiver pour une balade nocturne entre amoureux, à onze heures, juste comme ça pour prendre l'air, et profiter de notre quartier désert et endormi...


Jeudi
Un déjeuner express et improvisé avec mon papa:
"Bon, j'ai trois quarts d'heure devant moi, je peux être en bas de chez toi dans cinq minutes, on se retrouve pour manger, tu viens?"
"Euuuuuh, je suis entrain de bosser affalée sur mon lit, encore en pyjama, pas lavée... Bon bah j'arrive!"
Et comme le hasard fait bien les choses, il s'agissait encore d'un jeudi...





Vendredi
Passer la journée à apprendre le crochet avec Guigui le pérégrin (si si, tu as bien lu), à rire, à nous émouvoir et à nous émerveiller devant la bouille expressive du Petit Renard, le bébé de notre copine Chlouwy!








Samedi
Une douce et agréable soirée avec nos copains, à manger des tapas en prévoyant et organisant notre futur séjour andalou...




Dimanche
Dans le train de retour vers Paris, terminer mon petit ouvrage au crochet, réchauffée par les doux rayons de soleil d'une belle fin de journée...




J'ai encore beaucoup de choses à vous montrer: après l'Alcazar (que vous pouvez retrouver ICI), je finirai l'Andalousie 2014 avec un petit tour au campo
J'aimerais aussi vous parler d'un restaurant qui me tient vraiment à cœur, et qui vous servira au passage de "bon plan / bonne adresse" si vous pérégrinez dans le pays basque.
Je pense également à partager avec vous les sublimes livres de voyages que j'ai eu en fin d'année dernière, ainsi que les photos de voyages qui me font le plus rêver sur la toile.
Enfin, je continue gaiement mon Défi gravure, mon Défi photos, et bien évidemment, les Sept petits bonheurs!
Je vous retrouve donc bien vite pour de nouvelles pérégrinations...

★ Mille bises ★


ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.