Une matinée au campo

14 février 2015





Bonjour tout le monde!
Aujourd'hui, je viens vous faire partager mes photos d'une matinée d'avril dernier, une matinée d'abord couverte puis ensoleillée, une matinée douce et heureuse, une matinée sauvage, une matinée andalouse... une matinée au campo!

Ma cousine (que vous pouvez d'ailleurs retrouver juste ici si vous souhaitez profiter d'un merveilleux voyage en Andalousie) m'a en effet emmenée visiter la ganaderia Torestrella, dans la Finca "Los Albujeros" de Alvaro Domecq.

Ouais ok.
Je sens que j'en ai perdu quelques uns en route là...
Bon on va faire quelques petites révisions, des petites mises à jour, avant de continuer notre visite hein?

***
Alors pour commencer, laissez-moi me plagier moi-même en vous recopiant ici un petit paragraphe écrit dans l'un de mes précédents articles espagnols...

" L'Andalousie a de par son histoire  une place capitale dans le monde de la tauromachie ; que l’on soit un véritable aficianodo ou un farouche anti-corrida, on ne peut ignorer cela lors d’un tel voyage.
L’Andalousie est une terre taurine, et vouloir passer à côté de cet aspect capital constitue alors un véritable déni d’une des traditions et d’un des points culturels les plus ancrés du pays, et plus particulièrement de la région.
Autant qu’il est impensable de passer à côté de l’opéra et des pizzas en Italie ou bien des kimonos et des temples au Japon… il est tout bonnement impensable de passer à côté de la culture taurine et tauromachique en Espagne, et notamment en Andalousie.
Que l’on connaisse ou non, que l’on soit pour ou contre, nous avons le devoir de nous intéresser à cette culture lors d’une visite [dans cette région]! "

Voilà donc ça, c'est fait!
Il n'est pas question ici d'entamer un débat sur la tauromachie, cela ne m'intéresse pas vraiment à vrai dire.
Non, ce que j'aimerais simplement - avant de vous emmener dans ce campo - c'est tout simplement réussir à vous convaincre qu'il est compliqué de venir quelques jours en Andalousie et de passer à côté de ce milieu taurin... 
Ici, les taureaux et les chevaux sont partout, sur les bords de toutes les routes.
Cela ne viendrait à l'esprit de personne d'aller passer un weekend en Bretagne tout en affirmant que "par contre on ira pas voir la mer parce que, non non, on est pas trop branchés mer, on aime pas trop l'eau en fait"...
Ah bah oui mais ça va quand même être un peu compliqué là mon p'tit gars, parce que la mer en Bretagne tu vois, c'est un peu en grande partie ce qui fait le charme de la région!
Eh bien voilà, les taureaux en Andalousie, c'est pareil que l'eau en Bretagne!

***
Alors ensuite, n'ayez crainte, une visite de campo n'est pas une initiation à la tauromachie!
Ici, on vient observer les taureaux dans leur habitat naturel...
On vient admirer la beauté des terres sauvages, la force et la grandeur de ces animaux, on vient vivre quelques instants loin de tout mais au plus près de la nature...

***
Enfin, petite révision vocabulaire.
Je vous entends d'ici me dire:
Qu'est-ce que c'est une ganaderia?
La ganaderia vient du mot espagnol ganado qui signifie "bétail", et fait référence à l'élevage d'où sont issus à la fois les taureaux de corridas, mais également tout le reste du bétail (dont entre autres le patrimoine de l'élevage).  Dans une même ganaderia, tous les taureaux présentent le même aspect et la même "structure" physique ; c'est cet aspect qui permet de différencier un élevage d'un autre.
Et qu'est-ce qu'une finca alors?
Eh bien une finca est tout simplement un lieu concret, une propriété, et en l'occurrence une vieille ferme espagnole entourée d'hectares de terres vierges.

Ainsi, si je reprends mon explication depuis le début, vous comprendrez que ma cousine m'a emmenée dans la finca - c'est à dire la ferme - d'un monsieur qui s'appelle Alvaro Domecq (cette finca s'appelle "Los albujeros") pour observer les taureaux de la ganaderia (donc de l'élevage si t'as bien suivi) qui s'appelle "Torestrella"!

Ça y est c'est clair?

Alors je t'abandonne ici petit pérégrin, et te laisse te perdre dans la beauté de cette Andalousie sauvage et plus vraie que nature...










































[CLIQUE SUR UNE PHOTO POUR LA VOIR EN GRAND ET/OU LANCER LE DIAPORAMA]

J'espère que cette visite vous aura plu et dépaysé!
Je vous souhaite une belle journée et vous retrouve très bientôt en terre andalouse, puisque j'aurai l'immense bonheur d'y retourner du 7 au 13 mai prochain... 

Muchos besos pequeños peregrinos !!!


ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.