Sept petits bonheurs ★2

26 janvier 2015


Ciel rose de Paris - Dimanche 25 janvier


Parce que les jours passent souvent bien trop vite,
et que nous ne prenons pas forcément le temps de regarder, d'admirer, d'observer, 
de s'émerveiller de ce qui nous entoure,
de rire et de sourire de trois fois rien...

Parce que parfois tout est sombre et noir autour de nous,
et parce que ces jours là, nous préférerions nous asseoir par terre,
 et attendre inertes que le temps passe...

Parce que dans la vie c'est tellement plus facile quelquefois,
de colorer le ciel en noir plutôt qu'en rose à paillettes...
Parce que c'est terriblement plus simple de se plaindre de ce qui ne va pas,
que de se réjouir d'une petite chose toute bête...

Parce qu'autour de nous, il arrive que les gens qu'on aime soient malheureux, 
et parce qu'on préférerait les voir bondir de joie...

Parce que chercher le bonheur autour de nous,
ça peut devenir tout un art,
et parce que le trouver dans un sourire d'enfant, 
dans un reflet de vitrine,
dans un rayon de soleil,
dans un éclat de rire,
dans une larme d'émotion,
c'est toute une pérégrination...
(Et parce qu'ici, on pérégrine!)

Parce que le bonheur, ça se cultive et s'entretient,
comme une belle fleur que l'on ne voudrait jamais voir faner...

Parce que "tout ça",
j'ai décidé d'arroser mes journées d'un peu d'une eau magique,
d'une eau parfumée à la félicité.

J'ai décidé de me forcer,
à faire pousser la petite fleur du bonheur,
en observant chaque jour ce que beaucoup ne prennent pas même le temps d'imaginer.

J'ai décidé de noter chaque jour, dans mon "petit carnet des bonheurs",
ces toutes petites choses qu'on ne remarque souvent même pas,
mais qui nous font constater, quand on prend le temps de s'y arrêter,
que la vie est belle et toute pleine d'arcs-en ciel...

***


Lundi
Guigui le pérégrin rentre du travail. J'entends la porte de l'immeuble, son pas dans les escaliers que je reconnaîtrais parmi cent autres, la clé dans la serrure, la porte qui claque en se refermant. Je l'entends se déchausser et retirer le casque qu'il a sur les oreilles pour écouter la musique quand il rentre du travail. J'entends la porte qui s'ouvre, et je vois sa petite tête et son grand sourire dépasser de l'encadrure... 



Mardi
Passer la soirée avec mon amoureux et une très bonne amie à nous dans un bar, à boire du vin, manger des nachos et refaire le monde...



Mercredi
Passer à nouveau une chouette soirée dans un bar (oui je sais ça fait deux soirs de suite, faudrait pas que ça devienne une habitude) puis dans un délicieux et très agréable restaurant italien avec mes parents et deux de leurs amis de longue date! Rire de leurs histoires passées et de leurs bêtises éternelles, et commander encore un autre digestif s'il vous plaît...!



Jeudi
Le conservatoire rouvre après deux semaines et demi de fermeture... j'ai l'impression d'être aussi joyeuse qu'un enfant qui fait sa grande rentrée en CP!!!



Vendredi
Profiter d'une journée blanche et sans obligations, ni pour Guigui le pérégrin ni pour moi, pour faire la grasse matinée, réaliser notre propre pain avec enthousiasme, prendre le temps de déjeuner ensemble, se photographier entrain de faire n'importe quoi, regarder la télé... Tout ça un jour de semaine nous offre un sentiment de liberté/école buissonnière très frivole et agréable!





Samedi
Rires et câlins avec mes cousins chéris!
Et ça, ça ne peut pas s'expliquer des heures avec des mots...

Dimanche
Avoir chez nous à Paris deux de nos meilleurs amis pour une petite soirée agréable et sans chichis!


***

A très vite pour la gravure de la semaine et de nouvelles pérégrinations...



ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.