Pérégrinations Nîmoises

4 mars 2015




Lors des dernières vacances scolaires d'hiver, j'ai passé une semaine à Nîmes, dans ma famille paternelle.
Je vais régulièrement dans cette ville depuis... attends une minute, laisse-moi faire le calcul... oui c'est bien ça, 25 ans!
Et pourtant, je suis bien loin de la connaître par cœur. 
Alors un après-midi, j'ai enfilé mon manteau et dégainé mon appareil photos, puis suis sortie me promener et pérégriner, toute seule avec mes objectifs... 
Je n'avais aucun but précis si ce n'est celui de photographier les belles choses qui m'entouraient...
Les arènes, la maison carrée, les immeubles, les coins de rue, le ciel...
Il n'y a pas meilleure façon que de photographier les choses pour mieux les connaître et les apprivoiser.
En faisant attention aux détails, en regardant d'un autre œil, on découvre des choses qui nous étaient passées sous le nez des années durant.
Pas forcément des détails concrets, architecturaux...
Non des détails éphémères, fragiles, volatiles.
Une ambiance, une odeur, une couleur, une brise, un rayon de soleil, une personne, un éclat de voix.
Il m'a fallu faire abstraction de mon allure de touriste, et des regards inquisiteurs des riverains, mais pour la première fois depuis 25 ans, j'ai pu appréhender la ville comme je n'avais encore jamais pris le temps de le faire.
Et pour l'occasion, je vous embarque avec moi dans ces pérégrinations nîmoises...





 Devant les arènes, statue de Nimeño II, figure emblématique de la tauromachie française et nîmoise plus particulièrement.







 Palais de justice - Détails


 Sur les arènes, bas-relief de la louve allaitant les jumeaux Romulus et Remus

















  La maison carrée - Détails










 Place de l'horloge









 Place du marché - Fontaine au crocodile 









 Pâtisserie, salon de thé Courtois
8 place du Marché 
30000 Nîmes

 Le jacquemart de Nîmes
(Automate d'art représentant un personnage sculpté en bois ou en métal, qui indique les heures en frappant une cloche avec un marteau)
Quand j'étais petite, ma Mamie m'y emmenait souvent aux heures ou demi-heures piles pour que je le vois frapper sa cloche... Petite madeleine!








J'espère que ces quelques  clichés vous donneront envie, si vous ne connaissez pas cette belle ville romaine, de venir vous y perdre un jour prochain.

Et en attendant de peut-être nous y retrouver, je vous dis à très bientôt, pour de nouvelles pérégrinations...




ET PENDANT CE TEMPS, SUR INSTAGRAM...

© Moi je pérégrine. Design by Fearne.